MTL / Attila versus moi

Publié le 9 Avril 2008




Bon, que dire ? L’affaire est suffisamment grave pour prendre le temps de l’explication. Récemment, Monsieur Toussaint Louverture et le représentant français d’Attila ont pris contact avec moi (je jure que tout ce que j’écris là est VRAI). Ils voulaient que je fomente une sorte d’interview virtuelle afin de vendre leur nouvelle production éditoriale, le remarquable ouvrage « Perdus/trouvés », compilation de textes perdus puis retrouvés (d’où son titre, je comprends enfin…) d’auteurs pour le moins cultes dans certains milieux littéraires undergrounds (là, ça devient un peu trop balèze pour moi, je vous l’avoue humblement). Je me gratte donc le crâne en signe d’intense concentration puis me lance. Une volée de questions, toutes plus impertinentes les unes que les autres, envahie alors leur boîte mail respective. Un vrai moment de journalisme amateur en quelque sorte. Après de vagues échanges (rares et espacés, faut pas exagérer non plus), le résultat est enfin prêt. Alors si vous êtes curieux, amis, touchés par la relative naïveté de ce qui précède ou tout simplement ouverts aux expériences nouvelles, l’intégralité de cette remarquable interview est disponible ici :

 

http://www.monsieurtoussaintlouverture.net/Livres/Perdus-Trouves-litterature-oubliee/Peruds-trouves-questions.html

Et n’oubliez surtout pas, Monsieur Toussaint Louverture est une maison à découvrir et à soutenir (je n’en dirais pas autant d’Attila).

Meuhhh non, je blague.

Attila se trouve là :

http://www.lenouvelattila.net/

Quant à cet ouvrage d'une grande beauté et d'une rare intelligence, il ressemble à ça:

 


Rédigé par JP

Publié dans #Mes interviews décalées...

Repost 0
Commenter cet article