Publié le 17 Juillet 2017

 

Pour ne rien vous cacher, j'avais un peu lâché l'affaire après « Glu » (un comble quand on y songe). Enfin, disons plutôt, après « Glu » et « Recettes intimes des grands Chefs » (long, fastidieux, ennuyeux...). « Porno » (aussi connu sous le titre de « Transpotting 2 » m'avait bien plu (le livre, je n'ai toujours pas vu le film donc je ne peux pas me prononcer à ce niveau)) mais Irvine Wlesh m'avait un chouïa déçu et du coup, j'avais laissé passer « Crime » (qui se présente comme la suite de « Une ordure » que j'avais déjà moyennement apprécié (décidément)) et « Skagboys » sans même tendre la main pour envisager de les acheter. Et puis...

Pour ne rien vous cacher (une seconde fois, décidément aussi), la proposition de recevoir un exemplaire de son nouveau roman en Service de Presse (merci à ce blog et à Anne-qui-se-reconnaitra) m'a fait dire « et pourquoi pas ? ». Après tout, je n'avais rien à perdre à part un peu de temps... et si je n'aimais pas, j'avais toujours la possibilité d'abandonner en cours de route (je ne me sentais plus d'humeur à me forcer de toute façon). Et là, je peux vous le dire : Quelle erreur ça aurait été ! Car, au-delà de son titre absolument parfait pour les transports en commun, « La vie sexuelle des sœurs siamoises » est un vrai, un pur moment de bonheur. Jouissif de bout en bout. Efficace, meurtrier, parfois vulgaire, jamais grossier. Un Welsh au mieux de sa forme selon la formule consacrée.

 

L'histoire débute par un fait divers. Une agression sur l'autoroute. Lucy, adepte jusqu'à l’écœurement du fitness/kickboxing/remodelage/relooking/je-me-gave-à-l'adrénaline-et-surtout-pas-aux-plats-en-sauce (on est à Miami, le culte du corps, merci, elle connait) s'arrête et allonge d'un coup de pied bien placé l'agresseur, pourtant armé, tout cela sous l’œil de la caméra d'une autre automobiliste (obèse, mal dans sa peau, venue là pour... on le saura plus tard) et devient, du jour au lendemain, la coqueluche des médias. On la reconnait. On veut qu'elle devienne « son coach personnel ». On lui propose même d'animer une émission de téléréalité à mi-chemin entre « change-mon corps, j'suis trop gras » et « la croisière s'amuse en haute mer et c'est trop sympa ». Sauf que Lena (la grosse à la caméra) entend bien, elle aussi, se faire « relooker ». Et que Lucy prend cela comme une sorte de défi (voire de prix à payer). S'en suivent rebondissements (finalement, le type qu'elle a assommé ne le méritait peut-être pas tant que ça, ceux sur qui il tirait et qu'elle a sauvés... non plus). De coqueluche, la voilà vilipendée, mise au ban de la société (et inutile d'insister, je n'en dirais pas plus). Enfin, si, peu quand même car un politique (extrémiste, comme il se doit) en profite pour se faire bien voir. La cure d'amaigrissement tourne quant à elle à la séance de torture. Et tandis qu'on apprend d'où vient Lena, on comprend mieux pourquoi elle a... idem pour Lucy…

 

En un tout petit peu plus de 500 pages (qui passent comme une lettre à la poste), on navigue entre rires et frissons (enfin, la bonne boule dans la gorge). On suit, pas à pas, chacune des deux « héroïnes » avec, comme fil rouge, les fameuses sœurs siamoises du titre (parce qu'en plus, il y a vraiment des sœurs siamoises dans cette histoire !). Bref, tout ça pour vous dire qu'Irvine Welsh reste un (très) grand écrivain et qu'il est redevenu, avec ce seul bouquin (et à mes yeux) une valeur sûre dans le paysage littéraire actuel (du coup, je vais peut-être m'intéresser à « Skagboys » moi, c’est pour dire).

Bien joué Monsieur !

Chapeau bas (et merci).

 

Et juste pour le fun, voici le petit mot de remerciement glissé par Welsh à la fin de son ouvrage, à destination de ses lecteurs.

 

« Merci à tous ceux qui ont acheté les livres et vu les films, et ce faisant, m’ont épargné pendant des années de devoir trouver un vrai boulot. »

 

Continuez comme ça Mr Welsh, et ne lâchez rien.

 

 

Titre : La vie sexuelle des sœurs siamoises

Auteur : Irvine Welsh

Editions : Au Diable Vauvert, 506 pages, 22 €.

Sur le site de l’éditeur :

http://audiable.com/boutique/cat_litterature-etrangere/la-vie-sexuelle-des-soeurs-siamoises/

 

Voir les commentaires

Rédigé par JP Favard

Repost 0