Jour J -1

Publié le 30 Juin 2006

Bonjour,

 

Demain, c'est le grand jour. J'ai déjà prévu le chapeau de paille et les deux douzaines de boites de crayons (pour les dédicaces ou simplement pour les casser rageusement d'une poigne de fer face à l'absence totale de réaction de mes contemporains déjà en période de pré-avachissement devant une bande de types en short courant désespérément après une baballe afin de la mettre au fond des fifilets. Désespérant).

Va falloir soigner le sourire ultra-brite et les formules déjà prêtes à entrer dans la légende. Une bonne dédicace, ça se prépare. J'en ai déjà une ou deux en stock qui devraient faire mouche,

"Merci, j'espère que ça vous plaira"

"Cé un bon livre, cé moi que j'l'ai écrit" (variante d'un projet de tee-shirt tombé à l'eau depuis. J'ai beaucoup d'idées, souvent très bonnes, mais je les abandonne aussi vite qu'elles viennent. Affligeant).

Vous voyez, j'ai tout prévu. Même l'autocritique.

En plus, comme on sera installé au milieu du marché, sur un malentendu, je devrais peut-être réussir à en vendre un ou deux exemplaires (genre, le type me demande où on peut acheter des espadrilles (c'est un Hollandais) et je lui en fourgue deux en lui disant que c'est un nouveau modèle, super tendance, qu'il n'aura plus qu'à mettre de la ficelle autour et de se les mettre aux pieds (sauf que les Hollandais sont loin d'être des imbéciles alors je ne pense pas que mon subterfuge va marcher).).

La menace.

Ça peut être une solution ça, la menace. Je prends un air sauvage, je me mets à baver et à éructer, je balance quelques insultes gratuites aux passants. Y'en a bien un ou deux qui prendront peur. M'en achèteront un par pitié ou par angoisse.

Enfin, là, je rêve un peu.

Dernier espoir, ma mère.

Je sais que depuis une semaine, elle a entamé sa phase promotionnelle. Ses copines vont déferler. Ça va en acheter par paquet de vingt trois. Mieux que mon dernier, mon seul espoir.

Parce que je sais que ma mère sait se montrer persuasive.

 

Faudra un jour que je lui demande son secret.

 

Allez, sur ce, souhaitez moi bonne chance,

 

Bises et à bientôt.

 

Rédigé par JP

Publié dans #Le monde de Matéo

Repost 0
Commenter cet article

cecilu 02/07/2006 22:19

Pas de nouvelles ? ? ? Etonnant....
La foule en délire s'est-elle arrrrraché et le livre, et l'écrivain ????