Captifs de Terroma ? de Jonas Lenn.

Publié le 6 Janvier 2012

 

 

 

Lenn-Couv.JPG

 

 

Qu’on se le dise, les enquêteurs de l’étrange, j’ai nommé les sieurs Coolter et Quincampoix, sont de retour sous la plume d'un Jonas Lenn toujours aussi bouillonnant et inventif.

 

Abandonnés à leur triste sort à l’issue de leur haletante aventure " La spirale de Lug " (2005), John Coolter et Isidore Quincampoix font à nouveau parler la poudre (ou devrai-je plutôt dire les poudres) à l'aide des stratosphériques inventions du non moins légendaire et incontournable Institut d’Ethnocosmologie Appliquée de Dole (Jura).

 

A bord d’un fabuleux engin (la Bollée Cénomane) capable de s’élever dans les airs grâce à une plaque gravée de signes ésotérico-cabbalistico-druidiques, nos intrépides héros de papier voyagent non seulement dans l’espace et le temps mais également, et peut-être même surtout, dans les dimensions. Et ils ne sont pas les seuls à se déplacer ainsi. La momie, découverte dans " La spirale de Lug " sous le vieux Mans, fait à nouveau parler d’elle. Les géants sont déchaînés quant au tabac, en un mot comme en cent, il a la fâcheuse tendance à sentir le clou de girofle lorsqu'il provient d'Indonésie. On apprend au fil de ces pages nombre de préceptes étranges et d'incantations rares. Ainsi, saviez-vous que le Kombucha, boisson dotée de vertues pharmacologiques résultant de l'association symbiotique de saccharomyces, d'acétobacters et de mycoderma vini plongée dans une solution nutritive peut se marier fort agréablement aux Cognac les plus anciens (ce qui nous permet de découvrir, au paasage et non sans un certain effroi, l’origine inavouable des bouteilles entassées et ô combien choyées dans les caves du célèbre Institut).

Bref, vous l'aurez compris, de l’aventure avec un grand A, du dépaysement avec un grand D et surtout, surtout de la lecture avec un grand pied.

 

 

Extrait :

 

Dans les entrailles de la terre franc-comtoise, la Cénomane Spéciale ronronnait comme le chat d’Épicure. Le moteur à quatre temps, découplé du système de transmission, recyclait son énergie mécanique en électricité destinée à l'éclairage ainsi qu'à la radio qui, à cette profondeur, cherchait en vain à capter la moindre onde hertzienne. Selon toute logique, Léon Bollée s'était vu confié le pilotage. Le Manceau, guidé par la signalétique rupestre aux couleurs de l'I.E.A., maintenait une trajectoire qui égrenait une succession de cavernes, tels les grains d'un chapelet cthonien. Parfois, le véhicule franchissait des boyaux resserrés où la lumières des phares se condensait brutalement avant d'éclore à nouveau dans le vide de vastes salles et d'éclabousser de clarté les productions néo-baroques d'un Gaudi cavernicole ; par moments, il côtoyait une rivière souterraine qui se perdait bientôt dans une fissure, aussi brusquement qu'elle était apparue.

 

 

Titre : "Captifs de Terroma ?"

Auteur : Jonas Lenn

Éditions la Clef d'Argent, 138 pages agrémentées d'illustrations de Sylvain Chevalier en parfaite adéquation avec l'atmosphère décrite dans le récit... et quand on songe que tout cela ne coûte que 9 € on se dit qu'il serait bien sot de ne point en profiter ! (surtout en ces temps de crise et de fin du monde programmée).

 

 

Un conseil toutefois aux lecteurs les plus étourdis d’entre vous, n'oubliez surtout pas de vous procurer au préalable et à toutes fins utiles " La spirale de Lug " (pour ceux d'entre vous qui, j'ose à peine l'imaginer, ne l'auraient pas déjà chez eux). Même auteur, même éditeur et, diables de bonshommes, même prix aussi ! (et même illustrateur, si ça c’est pas de la cohérence de collection !)

 

 

" Captifs de Terroma ? " sur le site des éditions la Clef d'Argent (les premières pages y sont disponibles en téléchargement libre et gratuit) :

 

http://clefargent.free.fr/terroma.php

 

 

" La spirale de Lug " (même lieu, mêmes remarques) :

 

http://clefargent.free.fr/spirlug.php

 

 

Rédigé par JP

Publié dans #Livres à lire

Repost 0
Commenter cet article