Dudéïsme.

Publié le 2 Mars 2007

 

J'ai plusieurs héros dans ma vie. Moi, bien évidemment, mais ça, ça ne compte pas. Steve Martin ensuite, nous en avons déjà abondamment parlé ici-même pour la plus grande joie des plus petits et ne reviendrons donc pas dessus (vous n'aviez qu'à suivre, bien fait). Le Dude enfin. Autrement nommé, Jeffrey Lebowski. Grâce à mon ami Willy (certains le connaissent et le considèrent comme une légende vivante, d'autres ignorent son existence et ne connaissent pas leur bonheur), grâce à ce cher Willy, disais-je, je suis actuellement en possession d'un de ces liens dont il a le secret. Le genre de chose que tout être normalement constitué refuserait d'ouvrir à moins d'y être forcé, une sulfateuse plongée dans le gras du bide et un bâton de dynamite coincé entre les dents (je sais, l'image est sans doute un peu brutale mais je n'en avais pas d'autre sous la main, désolé).

Le Dude.

Qui n'a jamais bu un Russe Blanc ne peut savoir quel effet ça fait de découvrir qu'un nihiliste est venu uriner sur son tapis. Surtout si le nihiliste en question s'est trompé de Lebowski… Vous ne comprenez rien à ce que je raconte ? Alors c'est que le Dude n'est pas pour vous. Car, sachez le, le Dude se mérite. Le Dude n'est un de ces héros à la petite semaine qu'on peut laisser dans un coin en attendant qu'il dessaoule. Non, le Dude est unique comme peut l'être un luminaire de foire dans un manège lancé à pleine allure et dont les freins auraient rendu l'âme. Le Dude est une expérience. Ou devrais-je dire, le Dude est l'expérience. Celle qui, à force de courage et de persévérance, fera de vous un homme. Que dis-je un homme ? Un surhomme. Dans toute l'acceptation Nietzschéenne du terme. Car le Dude EST l'humanité. Et si quiconque n'est pas de cet avis, qu'il se désigne sur le champ afin que je puisse l'immoler sans plus attendre sur l'autel intemporel du bon goût consacré.

 

La pensée du jour du Dude sera:

"Just take it easy, man !"

 

Alors, ami visiteur, camarade visiteuse, si toi aussi du vénère le Dude, une seule adresse à fréquenter:

 

http://www.dudeism.com/index.html

 

Bon, d'accord, c'est en Anglais, mais comme chacun le sait, le Dude est universel. Et en plus les fomenteurs de ce site ont non seulement su reprendre les principaux enseignements du Dude, mais ils ont su en faire une véritable religion ! Une religion dont le Dieu est justement le Dude.

 

Dude !

 

Dude !

 

Dude !

 

Bon, ben, moi, je crois que je vais allez faire un bowling.

Rédigé par JP

Publié dans #ça n'engage que moi

Repost 0
Commenter cet article

Manu Military 11/06/2007 12:43

J'en fais plus ou moins partie, en tant que photographe surtout... (Attila sera présent au Marché de la poésie du 21 au 24 juin place St-Sulpice dans le Ve)...  Belle coïncidence que t'en sois abonné ! Comment tu trouves le dernier numéro ?

JP 22/06/2007 14:17

Ben... spécial. J'espère que ce qualificatif te conviendra. Concernant le marché de la poésie, toutes mes salutations à Monsieur Toussaint Louverture qui, si j'en crois l'un de vos derniers envois informatifs, devrait tenir stand à vos côtés et pour qui j'ai commis deux (à ce jour) textes totalement inintéressants (voir leur site). Quand on dit que le monde est petit...

Manu Military 13/05/2007 15:56

Vive le dudéïsme ! Justement, voilà le grand Dude à l'honneur d'une version des Ethylistiques (il s'agit de réécrire un fait divers réel, sur le "Marathon de la vodka"):
(dans le numéro 7 des Ethylistiques)
http://www.lenouvelattila.net/Ecrire_boire_Ethylogie.html

JP 15/05/2007 17:24

Marrant, je suis abonné au Nouvel Attila... t'en fais partie ???