Jouons un peu en attendant l'automne

Publié le 27 Octobre 2006

Aujourd'hui, un jeu. Pourquoi pas ? Le but est de découvrir qui a dit quoi. Je sais, ce n'est pas très nouveau. Mais comme je n'ai jamais prétendu être innovant… C'est donc vous de jouer. Ah oui, une dernière chose, il n'y a absolument rien à gagner.

 

Propositions, les phrases:

 

1- "Subversif, moi ? Mes livres sont plutôt romantiques, avec cette idée qu'au fond, seule la communauté vaut, que l'isolement est pire que tout. Ce qui est vrai, c'est que je vais à l'encontre d'une tendance grandissante au repli sur soi, érigeant la solitude en idéal. Sinon, sur la forme, mon idée est de saisir le lecteur, y compris physiquement. D'où ce minimalisme, ces phrases courtes, surtout à base de verbes, de répétitions, et ces sujets, la maladie, le sexe, la violence, et tout ce vocabulaire médical, qui me permet d'établir mon autorité tout en apportant une touche poétique à un lexique sinon très simple et très concret." 

2- "Et qu'est-ce que le premier Janvier, sinon le jour honni entre tous où des brassées d’imbéciles joviaux se jettent sur leur téléphone pour vous rappeler l’inexorable progression de votre compte à rebours avant le départ vers le Père-Lachaise... Dieu merci, cet hiver, afin de m’épargner au maximum les assauts grotesques de ces enthousiasmes hypocrites, j’ai modifié légèrement le message de mon répondeur téléphonique. Au lieu de " Bonjour à tous ", j’ai mis " Bonne année mon cul ". C’est net, c’est sobre, et ça vole suffisamment bas pour que les grossiers trouvent ça vulgaire."

 

3- "Parmi les défis pastoraux à relever, se trouve l’urgence de proclamer la vérité intégrale sur le mariage et sur la famille. Il est en effet primordial de montrer que l’institution du mariage contribue au véritable développement des personnes et de la société, et permet d’assurer la dignité, l’égalité et la véritable liberté de l’homme et de la femme, ainsi que la croissance humaine et spirituelle des enfants."

 

4- "J’ai aussi fait un bouquin de scatologie. Je voulais être le meilleur dans ce domaine-là. C’est un petit bouquin qui s’appelle " Liaison à la sauce ", chez un petit éditeur belge, mais il n’y avait pas plus de 200 exemplaires. Je m’étais rendu compte que la scatologie était un des derniers tabous… Alors que pour moi la véritable obscénité, c’est la mort."


5- "La littérature est un grand mot, souvent utilisé avec emphase; alors que c'est avant tout un rendez-vous qui nourrit chacun de nous."

 

Propositions, les auteurs:

 

A- Franz Bartelt

B- Chuck Palahniuk.

C- Pierre Desproges

D- Benoît XVI

E - Benoît Poelvoorde

 

Réponses: 1 - B (rien à ajouter, tout est dit); 2 - C (un style reconnaissable entre tous. Un art de la chute rarement égalé. Un maître pour nous tous); 3 - D (quel déconneur quand même celui-là ! Et puis en avance sur son temps… c'est à peine croyable ! Oh, pardon); 4 - A (un auteur à découvrir d'urgence si ce n'est déjà fait); 5 - E (eh oui, c'est lui qu'a dit ça. Et toc !).

 

Mais vous pouvez, si vous le souhaitez, ne pas tenir compte des bonnes réponses et former vos propres résultats. Personnellement, à ce petit jeu-là, mes réponses étaient les suivantes: 1 - C (ça prend une autre profondeur lu comme ça, essayez pour voir); 2 - D (là, c'était facile. J'étais sûr d'avoir trouvé le bon du premier coup); 3 - B (bon, d'accord, c'est un peu extrême comme position, mais c'est l'auteur de "Fight club" quand même !); 4 - E (pour tout vous avouer, j'ai aussi hésité avec la réponse A mais ça ne collait pas. Le côté éditeur Belge sans doute); 5 - A (par pure déduction). Résultat des courses: Tout faux !

 

Et vous ?

 

Quant à l'essai "Paris Hilton", j'aurai dû rajouter "nue". Une légère montée, mais rien de significatif. J'abandonne ce stratagème et me concentre plutôt sur le contenu.

 

 

Rédigé par JP

Publié dans #Le monde de Matéo

Repost 0
Commenter cet article