Monsieur Desproges

Publié le 19 Mai 2005

On ne le présente plus et pourtant, au détour d'un vide-greniers dominical quelle ne fut pas ma surprise de découvrir un ouvrage inconnu du grand-petit homme (je fais un mètre quatre vingt sept et je peux me permettre ce genre de remarques). Après quelques recherches, il semble que pour beaucoup cette bande dessinée (?) le soit aussi. J'en affiche dés aujourd'hui la couverture et saupoudrerai, au grés de mes envies, quelques unes de ces vues de l'esprit qui firent sa renommée... Qu'on se le dise dans les milieux informés.

Jeudi 26 Mai 2005. Je reprends la main et distille les premières lignes de la mise en garde d'ouverture. En effet, selon l'auteur, il semblait important de mettre les choses au point avant d'entrer dans le vif du sujet. Voici donc ce que Monsieur Desproges disait lui même de cet ouvrage.

"Ce livre a été conçu dans la douleur. C'est ce qui fait son intérêt. Son seul intérêt. Je viens de le relire. C'est consternant, tant par la morne indigence du texte que par l'inefficacité balbutiante du dessin. Tout, au départ, s'opposait à la réussite de cet ouvrage que le lecteur a maintenant en main pour un prix prohibitif.

En effet, l'auteur, issu d'un milieu social huppé, très à l'aise dans les salons bourgeois, ne pouvaient manifestement pas s'entendre avec les dessinateurs dont les origines incertaines ne sont un secret pour personne dans les milieux de la bande dessinée qu'ils hantent depuis une décennie, imposant par la ruse ou la menace les gribouillis sordides de leurs feutres élimés, dont certains font la Une des journaux étrangers favorables à la populace.

"Plus c'est pauvre, plus c'est con" disait Karl Marx qui mâchait ses carambars, certes, mais pas ses mots. Je ne serais pas loin de partager cette affirmation de l'auteur du fameux "le capital sifflera trois fois" n'eussent été sa mauvaise haleine et ses sympathies communistes."

Cet ouvrage propose donc, dans un effort d'exhaustivité qui l'honore, même si l'auteur n'est pas de cet avis, les portraits croisés des célébrités suivantes: Adam et Eve; David et Goliath; Antoine et Cléopatre; Don Quichotte et Sancho Pança; Roméo et Juliette; Hansel et Gretel; Laurel et Hardy; Bonnie and Clyde; Porgy and Bess; Don Camillo et Peppone; Le Coq et la Poule; Reagan et Brejnev. J'en vois déjà qui salivent... je les comprends. 

La suite auprochain épisode ("il faut savoir ménager son suspense..." Alfred Hitchcock).

 

Repost 0
Commenter cet article