Suicide: mode d'emploi

Publié le 11 Mai 2005

Le nouveau Nick Hornby est sorti. Après le fabuleux "High Fidelity" qui racontait la dérive pop rock de quelques trentenaires désabusés, voici la rencontre improbable de quatre candidats au suicide en haut de la "tour du saut", un soir de saint Sylvestre. Une mère de famille (seule avec enfant légume, dixit l'auteur), un ancien présentateur vedette d'émission de seconde zone (genre télématin grand-briton) tombé pour avoir couché avec une ado de quinze ans, un musicien Américain devenu livreur de pizza à Londres et une gamine délurée qui n'a pas sa langue dans sa poche. Tout ça se présente bien et démarre fort. Faut-il ajouter qu'une bonne pincée d'humour est distillée tout au long du récit, que la construction (chacun revient sur lui même et explique comment il en est arrivé là) laisse place à des changements de styles et de vocabulaires pour le moins jouissifs et que...

Mais je m'aperçois que je m'emballe et mon médecin me l'a formellement déconseillé. Donc, ça s'appelle "vous descendez ?" et pour les plus fainéants d'entre vous, ça devrait faire un très bon film (mieux que l'adaptation un peu molle du "Pour un garçon" du même auteur, enfin, je l'espère...).

Sur ce,

A suivre.

Mercredi 01 Juin, la suite est arrivée:

Résultat des courses, le livre est plutôt bien fait (deux ou trois passages très intéressants) mais on reste globalement sur sa faim. Le style est toujours aussi alerte bien que certains rebondissements ne soient pas toujours utiles, qu'il y ait quelques raccourcis un peu faciles et qu'en fin de compte, on se trouve face à un Horny assez moyen (ce qui le classe quand même dans les bons livres disponibles sur le marché à l'heure actuelle (à ce propos, vu chez un de mes dealers de mots favori, le nouveau livre de John King est sorti (suite de la trilogie entamée avec "football factory" et suivie de main de maître par le sublime "Human punk" (voir la bibliothèque idéale 2). Je ne l'ai pas encore lu mais ce ne serait tarder... ).

A suivre donc...

Rédigé par JP

Publié dans #Livres à lire

Repost 0
Commenter cet article