L'Ecrit de la fée, c'est terminé (pour cette année).

Publié le 6 Juillet 2009

Ayé. Retour sur terre. Ça fait tout bizarre d’être dorloté comme ça pendant tout un week-end, on finirait même par prendre de mauvaises habitudes (quoi, trop tard ?). Putain, il arrive mon pain au chocolat ? J’vais quand même pas être obligé d’aller le chercher moi-même… si ? Ah oui. C’est vrai. Donc, disais-je, le festival " l’Ecrit de la fée ", c’est terminé. Pendant deux jours j’ai pu jouer à l’écrivain, j’en ai rencontré des vrais et aussi pas mal de passionnés (les uns, les autres, tout ça se confond, on ne sait plus qui est qui, qui fait quoi… Au secours !). J’ai fait le brocanteur aussi (ma déco de stand a disparue, que voulez-vous, y’a pas de petit profit, mais je vous raconterai tout ça plus tard, ça vaut son pesant de cacahuètes salées).

 


Par où commencer ?

 


Tout d’abord, l’organisation. Irréprochable. Gentils, serviables, aux petits soins. Rien à dire à part : " merci pour tout ! " (oui, même à toi, l’agent de sécurité du samedi matin, beaucoup plus efficace que le vigile l’ayant remplacé). Le public, guère nombreux (j’espère que les objectifs ont été atteint par les organisateurs parce qu’ils le méritent vraiment) guère nombreux, donc, MAIS uniquement composé de gens biens, passionnés. Curieux. D’où de nombreux échanges, des discussions à bâtons rompus et même des dédicaces (et oui, il y en a eu). Un vrai bonheur. Les autres auteurs ? Mon voisin de table, Pierre Brulhet, est un type vraiment extra (tout ça pour dire qu’on s’est bien marrés et qu’il est parfois des rencontres qui semblent évidentes (c’est vrai quoi, il était même à Bercy le 1er avril dernier)). En face, les gens d’ActuSF avaient de l’humour et du chocolat (que demander de plus ? Des livres ? Ils en avaient aussi. Plein. Mais de ça, je reparlerai aussi). Des conférences. Passionnantes évidemment (bon, je l’avoue, je ne les ai pas toutes faites mais le petit déj’ littéraire avec les moutons électriques, là, j’y étais).

 


Mais le mieux, je crois, c’est encore de vous le montrer.

 


 

 

Mon stand. Notez l’attention toute particulière faite à la déco. Les tableaux ayant servi aux couvertures des bouquins, les gadgets " attrape-Goth ", dont la fameuse main Hellraiser II (je vous en reparlerai je vous dis, soyez patients que diable !), les photos, pour attirer l’attention et ouvrir les débats (y’a pas mieux), les bouquins, aussi, enfin, parce que, quand même, faudrait pas les oublier. On était venu là pour ça.

 


 

 

Pierre Brulhet, auteur de contes gothiques et de récits fant-om-astiques. Là, il est en pleine lecture devant une horde (heureusement domptée par sa prose). Sincères salutations à lui. J’espère vraiment qu’on se recroisera un jour.

 

 


 

Une fan (elle a toute la collection, et, visiblement, ça lui plaît (bon, là, elle fait sa blonde, mais en vrai, elle est normale je vous assure)).


 

 

 

Ah ben voilà autre chose ! Sire Cédric se prend pour moi maintenant. Il dédicace à ma place… non mais franchement, faut pas se gêner ! Eh ! T’as pas une table à toi ? Ah, ces auteurs connus ! Toujours à essayer de tirer la couverture à eux… (en fait, je crois qu’il était jaloux).


 


 

Le tee-shirt à Philippe (de La Clé d’Argent). Un bon résumé de la situation.

 

 

 

Marc-Louis Questin en pleine introspection méditative (à moins qu’il ne cherche ses mots (ce qui serait tout de même étonnant de sa part)).


 


 

Spéciale dédicace au groupe d’Epinal (ici avec Sire Cédric).



 

 

Par contre, côté bouffe… y’avait que du rat bouilli. Alors, cette brochette, Frère Tuck, savoureuse ?


 


 

Meuh non, je déconne… on a aussi eu du melon et du jambon (et de la pizza, plein, avec des goûts différents et même des olives dessus et du coca, et du fanta et de la bière, aussi, parfois).

 

 

Quant à cette histoire de vide-greniers ? Patience, elle fera l’objet d’un post particulier. En plus, j’ai déjà trouvé un titre percutant qui devrait affoler les foules et brouiller les esprits : " Sire Cédric demande ma main ". Ça pète non ? (surtout quand on connait (un peu) le personnage). Ensuite, pris dans mon élan, ne reculant devant aucune extrémité, je ferai un " ActuSF le retour de la vengeance " et si j’ai le temps, l’envie et surtout l’inspiration, un petit truc sur les Freaks brothers (and sisters). Valent bien un post à eux (et puis, si je peux aider…).


À suivre donc…

 

 

Liens utiles et indispensables (allez les voir, ils le méritent TOUS) :

 

Site du festival (où il y aura certainement plein d’autres photos et avis et commentaires et tout ça) :
http://www.lecritdelafee.onlc.fr/

Myspace de Pierre Brulhet (ne lui parlez surtout pas de Neil " l’usurpateur " Gaiman) :

http://www.myspace.com/pierrebrulhet  


ActuSF, le site (Jérôme, Virginie, Audrey) :

http://www.editions-actusf.com/  

 

Myspace de la Freaks corporation (des petits jeunes qui n’en veulent ! Faut les soutenir, acheter leur zine, en parler autour de vous, user de la force s’il le faut !) :

http://www.myspace.com/freakscorporation  


La Clé d’Argent (là, je ne vous fais pas l’article, j’aurai l’impression de me répéter) :

http://clefargent.free.fr/ 


Site de Jonas Lenn (excellent auteur et de la Clé et des Moutons (jaloux je suis)) :

http://lelivredejonas.free.fr/


Le boudoir des Gorgones (Excellent zine qui fait dans la réédition de vieilles publications fantastiques (travail soigné, commentaires argumentés, publicités avantageuses, tarifs préférentiels)) :

http://boudoirdesgorgones.free.fr/


Myspace de La Salamandre (revue menée tambours battants par le fascinant Marc-Louis Questin (à connaître)) :

http://www.myspace.com/la_salamandre

Les moutons électriques (que dire sinon, la classe) :
http://www.moutons-electriques.fr/

Myspace de Sire Cédric (ne vous fiez pas aux apparences, ce mec est très sympa. Si si… je sais, ça casse le mythe) :
http://www.myspace.com/sirecedric


Toutes les photos sont à voir dans l'album "séances de dédicaces".

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par JP

Publié dans #ça n'engage que moi

Repost 0
Commenter cet article

patrick 12/07/2009 14:39

On comprend mieux pourquoi le Zal de notre blog des Diablotintines a soudain disparu ! Il était parti faire le beau au Festival et mesurer sa notoriété à celle de ses compagnons d'infortune obligés d'écrire un peu pour pouvoir grignoter une biscotte. La France est tombée bien bas, mon bon Monsieur,depuis qu'elle a attrapé la Sarkozyte. Allez, comme Uusulu le disait hier à #Velvet#, "reviens nous vite, tu es une pièce unique" (il a peut-être dit "inique", me souviens plus)Patrique

Pierre BRULHET 07/07/2009 01:16

Trop fort tes commentaires, ça m'a fait tordre de rire. Tu as vu tout juste. Bon ce fut vraiment un super moment ces 2 jours et je crois que je m'habituerais assez vie à cette vie où on était comme des princes.A+ cher ami.