Inquiétant !

Publié le 14 Juin 2006

Ça y est, je dis n'importe quoi ! Ce doit être l'émotion…

 

Attention, dernière ligne droite et tout s'accélère. Aujourd'hui, j'ai reçu le cdrom avec le texte et l'image de couverture de la maquettiste. Résultat plus que satisfaisant (j'ai essayé de le mettre en ligne mais vu que c'est un format pdf et que je ne touche pas vraiment ma bille en informatique, j'ai pas pu. Désolé. Mais ne vous lamentez pas, dés que j'ai l'objet entre les mains, je le photographie numérique et pouf, le voilà en plein écran (pas génie de l'informatique peut-être mais petit débrouillard, ça c'est sûr !)).

 

Ce soir, donc, direction l'imprimeur avec ledit cd sous le bras (enfin, dans le sac à dos, ça fait plus sport). Normalement, et si tout va bien, fin de semaine prochaine j'ai le bébé. Juste à temps pour mon intervention à la bibliothèque municipale de Daix (21) où je suis invité en tant qu'auteur dans le cadre d'une soirée organisée autour du thème du polar (avec pièce de théâtre et petits fours à la clé, si si, c'est VRAI !). Et avec un peu de chance et un bon timing, les heureux présents ce soir-là auront droit, en plus de ma présence (ça, je ne sais pas si c'est vraiment un cadeau) au "Coffret d'Essarois", en avant-première intersidérale… enfin, cantonale, c'est déjà pas si mal. Un coffret encore tout chaud, à peine sorti des rotatives. Là-dessus, le lendemain, départ pour Clamecy, dépôt des exemplaires invendus de la veille chez les libraires locaux (j'espère qu'il en restera, on n'en tire que 200 pour commencer !), campagne massive d'affichage promotionnel dans toute la ville et sa proche périphérie (là, je suis sûr que ma mère va mettre le paquet auprès de ses copines, ça va être de la folie ! (eh oui, ceci est aussi une aventure familiale !)). Le week-end suivant, retour à Clamecy for the BIG DAY cette fois.

 

 

Samedi 01er Juillet 2006

 

 

La sortie mondiale, enfin… communale de mon œuvre. Avec séance de dédicaces sur le marché. Dégustation de saucisson pour les plus chanceux. Et p't'être même qu'y y'aura du fromage, c'est vous dire ! Je ne sais pas encore comment je vais m'y prendre mais il y aura aussi prise de photographies. De belles photos en couleurs qu'on pourra voir ici même et ce, dés la semaine suivante (vous voyez, je ne recule devant rien !). On va tout exploser ! Un vrai massacre.

 

Si ça se trouve, y'aura même la presse locale.

 

Avec des articles que je pourrais reproduire.

 

Tout fier de moi.

 

Photographié sous mon meilleur profil.

 

Avec une foule de fans éperdus d'admiration répandue à mes pieds.

 

Quand je vous dis que ça va être de la folie.

 

Bientôt, ici même, toutes les dates de ma tournée mondiale. Euh… municipale.

 

Avec des affiches que vous pourrez imprimer vous même afin de les coller un peu partout sur les murs de votre cité. Le bouche-à-oreille, en dehors de son aspect désastreux d'un point de vue strictement médical, y'a que ça de vrai en littérature !

 

Vous voulez que je vous dise, je songe même à créer un fan club.

 

Avec des autoportraits à la gouache dédicacés.

 

Et aussi des posters.

 

Des tee-shirts. Le genre à slogan publicitaire avec la couverture du bouquin sur le devant et cette devise écrite au marqueur dans le dos, "Lisé ce livre, ces moi que je lai écri" (si c'est le mien) et "lisé ce livre, ces vachement bien et le type qua écri ça c'es pas un con" (si c'est le vôtre).

 

Et tout un tas d'autres produits dérivés. Des coffrets d'Essarois en carton mâché par les enfants des écoles. Des mini-laboratoires d'alchimistes (ouah ! encore un scoop pour vous. Allez, celui-là, c'est cadeau !). Des autocollants à faire soi-même (pour cela, découpez un carré de 10cm X 10cm dans une feuille A4, marquez dessus "le coffret d'Essarois, moi, j'aime ça", prenez du scotch double faces (ou mieux, un stick de colle) et collez en partout autour de vous (mais attention, pas là où c'est interdit ! J'ai pas les moyens d'assumer des procès moi). On pourrait aussi faire des jeux de cartes divinatoires avec les meilleurs moments du bouquin reproduits au dos. Ou mieux, des boissons gazeuses éventées. Des sandwichs rillette-cornichons-pain-de-campagne aux couleurs du duché. Des pierres philosophales en plastique biodégradable. On pourrait même sortir d'autres livres. Genre, "Le coffret d'Essarois expliqué aux imbéciles". "Le coffret d'Essarois en dix leçons". "Le coffret d'Essarois, ouverture de l'esprit ou arnaque littéraire ?". "Le coffret d'Essarois, jamais entendu parler mais mettez m'en deux quand même, merci". Ça se fait beaucoup ces derniers temps ce genre de choses ! Et si ça se trouve, avec un peu de chance, vous gagnerez même plus de fric que moi avec vos bouquins. Bande de CENSURE !

 

Enfin bref, voilà.

 

 

Euh, sinon, rassurez moi, j'en fais pas un peu trop là ?

 

 

Non, parce que…

 

 

 

Dernière minute: Concernant la publication de la commission en version gros caractères, mon éditeur a répondu à mon interrogation et je vais en avoir un gratos ! Merci à tous ceux qui se sont mobilisés pour que la justice triomphe (Naann ! j'déconne ! (enfin, pas pour le bouquin gratos, ça, c'est plutôt cool, je vais pouvoir le mettre entre l'intégrale de Paul Auster et celle de Chuck Palahniuk, comme ça, j'aurais l'impression d'être un peu des leurs… un peu seulement. Grosse tête mais quand même réaliste le garçon).

 

Ps pour ceux que cela inquiéterait: "le coffret d'Essarois" n'a rien à voir avec le genre d'articles que je peux poster ici. Le style en est châtié. Les phrases y sont belles et généreuses. L'intrigue historique et pleine de rebondissements. Bref, que ceux qui se basent sur les présents délires se rassurent (ou se consolent, ou se lamentent ou fassent ce que bon leur semble, au fond, cela ne me regarde pas), même s'il sort en autoédition, ce livre vaut la peine d'être lu (j'allais dire vécu). La preuve ? J'y mets moi même de l'argent (alors que je n'en ai pas) ! C'est vous dire si j'y crois. Et si il le mérite.

 

Et puis, franchement, 10 euros…

 

Le but n'est pas ici de s'enrichir. Juste d'être lu. Et de pouvoir financer la fin de cette aventure sans être obligé de vendre le chat.

 

Allez, A+ !

Rédigé par JP

Publié dans #Le monde de Matéo

Repost 0
Commenter cet article