Une nouvelle exceptionnelle !!

Publié le 17 Mai 2006

Petite lettre à ceux qui veulent me lire (chronique d'une immodestie rarement atteinte sous nos latitudes).

 

Bon, ben voilà, le cdrom contenant le texte de "Le coffret d'Essarois" (titre de la suite de "La Commission des 25", parce que tant qu'on tient un bon filon, autant l'exploiter jusqu'au bout) est parti ce jour, via la poste, chez la maquettiste attitrée de l'association d'édition coopérative Le Panier d'Orties (au cœur du Morvan profond, que voulez-vous, faut c'qui faut !).

 

Avant toute chose, un petit rappel à destination des incultes et autres ignorants: ce blog se veut celui d'un p'tit gars (moi en l'occurrence), plutôt sympa au demeurant, qui, comme bon nombre de ses contemporains, se prend pour un écrivain (mais rassurez-vous, je ne me soigne pas et n'en ai aucune intention). Après avoir pondu un premier titre (voir l'encart autopromotionnel en bas à droite de la présente feuille), notre héros (ça c'est toujours moi), se lance dans la rédaction d'une suite (à la demande générale et au vu du succès phénoménal rencontré par le premier opus (prés de 400 exemplaires écoulés à ce jour tout de même !)).

 

Bref, la suite est prête et, comme diraient les djeuns à la télévision, "elle arrache sa race !" (enfin, moi, je dis ça, je ne suis peut-être pas le mieux placé pour le faire mais comme je suis le seul pour le moment…).

 

Alors je ne vais pas vous faire le coup du résumé (toujours réducteur). Je vous balance plutôt le texte de la quatrième de couverture tel qu'il est prévu.

 

" Clamecy. Un corps refait surface dans le Beuvron. Il s'agit d'un homme et il a les mains attachées dans le dos. Les manuscrits qu'il venait de confier à l'un de ses amis font l'objet de toutes les convoitises. Et lorsque ce dernier disparaît à son tour, Emilie, sa fille, n'a d'autre choix que de mener l'enquête.

 

Ce qu'elle découvre alors défie l'entendement.

 

Après "La Commission des 25", "Le coffret d'Essarois" plonge ses racines encore plus profondément au cœur de l'Histoire afin d'essayer de comprendre ce que cachent ces mystérieux manuscrits.

 

Quel fabuleux secret.

 

Ou quelle terrible menace."

 

Ça donne envie non ?

 

Non ? Vous êtes vraiment difficiles, vous ! Mais j'aime ça.

 

Prochainement, et pour les plus affamé(e)s d'entre vous, je mettrai, ici même et en avant première mondiale (voire sidérale, je ne lésine pas sur la promo comme vous pouvez le constater), le premier chapitre (j'en vois déjà qui salivent vaillamment, c'est bien, je vous en remercie). Et dés que la couverture sera prête, elle aussi sera mise en ligne (ça, c'est cadeau, je suis comme ça). Ainsi, bien évidemment, que l'adresse où vous pourrez tous vous ruer afin de vous procurer le dit objet (sachant qu'un petit stock (mais alors tout petit) du premier volume sera également disponible à cette adresse et ce, pour une somme que je qualifierais de hautement dérisoire (15 euros, frais de port inclus, pour les deux premiers volumes, soit moins de 0.07 centimes la page, c'est vraiment pas cher payé !).

 

Ah oui, une dernière chose avant de vous laisser digérer cette somme d'informations proprement hallucinantes: je profiterai également de ce blog pour vous donner nombre de petits "plus". Les fameux "bonus" chers aux DVD mais adaptés, ici, au livre. Je sais, je suis assez innovant comme garçon…

Ici, en effet, vous pourrez trouver tout ce que ne contient pas le bouquin (ou, pour être tout à fait précis, tout ce qu'il contient, mais de manière moins approfondie et ce pour d'évidentes raisons et de lisibilité et de suspense). A savoir, les sources, les références, voire, folie suprême mais je ne reculerai devant aucun sacrifice (même rituel), les images… les photos… les schémas… toutes ces choses que je garde précieusement pour moi… et que je suis enfin prêt à partager. La preuve ? Certains d'entre vous, je les entends d'ici, doivent déjà se demander "mais qu'est-ce que c'est, le coffret d'Essarois ?" Eh bien en voilà une bien bonne question. Je me doutais que mes valeureux visiteurs étaient des gens pour le moins curieux (spéciales dédicaces au passage à Mister Pimpin, Mamzelle cecilu & sa smala, Miss MarieF que je ne connais pas mais qui fréquente ce lieu de perdition à ses moments perdus, je le sais, & of course, at the great Willy… sans oublier, bien entendu mais comment le pourrais-je, à l'étrange et néanmoins inquiétant Lobo, dont les talents d'internaute permirent nombre de découvertes et qui fit de ce livre ce qu'il est aujourd'hui (même s'il ne le sait pas encore… enfin, je m'comprends)).

 

Bonus n° 1:

 Le coffret d'Essarois: Il s'agit d'un coffret en pierre découvert au lieu dit "Essarois", en Côte d'Or (région de Châtillon-sur-Seine), peu de temps avant que la Révolution Française n'éclate. Ce coffret, dont le couvercle représente une figure gnostique aux traits pour le moins singuliers, fit l'objet d'une étude détaillée par M. Mignard, de la Commission des antiquités de la Côte d'Or, au XIXéme siècle (étude toujours disponible auprès de la société scientifique des Amis du Châtillonnais).

Cette étude, romancée dans le livre, a notamment permis de déchiffrer le message gravé à même la pierre du coffret ainsi que la signification de l'étrange personnage qui y est représenté. L'abbé Alphonse Louis Constant, aussi connu sous le nom d'Eliphas Levi, le décrivit dans son "Dogme et Rituel de la haute magie" publié en 1854. Selon Mignard, ce coffret serait la preuve flagrante de l'hérésie des Templiers. Celle-là même qui leur valu le bûcher quelques siècle auparavant. Pourquoi ? Comment ? Et Mignard, peu versé dans l'ésotérisme, a-t-il su lire tout ce qui devait être lu ? Ne s'est-il pas contenté de la surface des choses ? De leur simple reflet ?

 Le coffret d'Essarois serait actuellement détenu par le British Museum, et reposerait quelque part dans ses réserves…

  

 Image du couvercle du coffret d'Essarois.

 

Voilà. J'espère que ces quelques lignes auront su vous intriguer (soit sur ce nouvel ouvrage, soit sur ma santé mentale) et vous auront en tous cas donné l'envie d'en savoir un peu plus.

 

A suivre donc…

Rédigé par JP

Publié dans #Le monde de Matéo

Repost 0
Commenter cet article

marie-f 19/05/2006 14:01

En voilà de bonnes nouvelles. Il y en a qui se démènent pendant que d'autres se prélassent au soleil! Bonne chance pour ce nouveau petit. Je serai sous vos cieux en septembre ou octobre et j'essaierai de me procurer les deux merveilles en question. S'il en reste...