Précurseurs

Publié le 9 Décembre 2005

Des églises bleu-blanc-rouge.

 

 

Sur le clocher de la collégiale de Clamecy flotte un drapeau bleu-blanc-rouge, survivance de l’époque de la Terreur, après la Révolution, quand des bonnets phrygiens avaient été plantés sur les édifices publics.

 Le 26 avril 1795, le directoire du district de Clamecy autorise la commune à " payer la somme de 33 livres à plusieurs citoyens et chaudronniers chargés d’enlever le bonnet de la tour de la collégiale et de le remplacer par un drapeau en fer-blanc aux trois couleurs ". Il faudrait dépouiller les archives des budgets municipaux pour savoir quand le tissu a remplacé le fer….

Cette coutume républicaine, qui n’a donc rien à voir avec la loi de 1905, perdure encore aujourd’hui et la mairie prend soin de remplacer ce drapeau, autrefois directement cousu sur le mât, quand il est usé. Pour les mêmes raisons, des drapeaux, en tissu ou en fer, flottent sur d’autres églises de l’Yonne et de la Nièvre, comme à Coulanges-sur-Yonne, Dornecy ou Corvol-L’Orgueilleux.

Dans d’autres régions comme le Roussillon, les signes de la République (les lettres RF et la devise Liberté-Egalité-Fraternité) marquent encore le fronton de certaines églises, mais dans ce cas c’est bien la loi de séparation qui a laissé son empreinte.

Rédigé par JP

Publié dans #Clamecy

Repost 0
Commenter cet article