Le Bonheur National Brut

Publié le 18 Octobre 2005

Connaissez-vous le Bhoutan ?

Langue officielle : Dzong-kha

Capitale : Thimphou

Monarque : Jigme Singye Wangchuck

Premier ministre : Lyonpo Yeshey Zimba

Superficie : 47 000 km²

Population Totale (2002) : 2 094 176 hab.

 

Le Bhoutan est un petit pays d'Asie du Sud. Il est situé dans la chaîne de l'Himalaya, entre l'Inde et la Chine. Le nom local du pays, Brug-yul (souvent transcrit Druk Yul), signifie la "terre du dragon ". Il est aussi nommé Druk Tsendhen, "terre du dragon tonnerre", le son du tonnerre étant interprété comme les grognements de dragons.

 

 

Histoire du Bhoutan

Une théocratie bouddhiste est établie au Bhoutan au début du XVIIe siècle. L'aire, historiquement proche du Tibet au nord, est placée sous l'emprise britannique de l'Inde durant le XIXe siècle et un protectorat est établi en 1910. Les Britanniques s'occupent des relations étrangères mais se restreignent à interférer dans les affaires internes.

L’un de ses principaux défis de ce pays consiste à vouloir conserver l'équilibre entre son développement et ses traditions. Mais le Bhoutan a depuis longtemps relevé un autre défi: celui de survivre et garder son identité entre deux géants, l'Inde et la Chine.

Politique

L'une des particularité du Bhoutan est sa poursuite du bonheur à travers l'amélioration de son BNB, son Bonheur National Brut. Là où la majorité des gouvernements se basent sur la valeur du produit national brut (PNB) pour mesurer le niveau de richesse des citoyens, le Bhoutan y a substitué le BNB pour mesurer le niveau de bonheur de ses habitants. Cet indice se base sur trois facteurs :

       

    • la croissance et le développement économique ;
    •  

       

    • la conservation et la promotion de la culture bhoutanaise ;
    •  

       

    • la sauvegarde de l'environnement et la promotion du développement durable (chaque village dispose d’un comité de sauvegarde de l’environnement) ;
    •  

 

Instauré en 1972, le BNB à petit à petit fait son chemin dans la communauté internationale. Ainsi, une rencontre internationale sur la définition de la prospérité a eu lieu dans une Université Canadienne. Sur les 400 personnes, venant de plus de dix pays différents, plus d'une trentaine était bhoutanais, parmi eux il y avait des enseignants, des moines et des responsables politiques.

Ce principe est-il transposable pour autant ?

Le Bhoutan est une petite nation, difficile d’accès. Elle connaît une politique protectionniste importante. Ainsi, des décisions drastiques réglementent le tourisme (nombre de touristes limité, un nouveau peut entrer quand un autre en sort si le quota est atteint). Souvent présenté comme le paradis sur terre, il ne faut cependant pas oublier que le Bhoutan fait partie des 25 Etats qui n’ont pas ratifié l’ensemble des textes protégeant les droits de l’homme avec l’Arabie saoudite, le Bahreïn, la Chine, le Congo, la Corée du Sud, Cuba, l’Egypte, l’Erythrée, les Etats-Unis, l’Ethiopie, le Gabon, le Guatemala, l’Inde, l’Indonésie, le Japon, la Mauritanie, le Nigeria, l’Ouganda, le Pakistan, le Qatar, la Sierra Leone, le Soudan, le Swaziland et le Zimbabwe. (Source : Reporters sans frontières). A noter également que depuis 1988, tout individu qui ne porte pas le costume national (écharpe de couleur permettant d'identifier le rang social de chacun) est passible de prison. Et que la monarchie actuelle, établie en 1907, a adopté un comportement visant à faire émigrer les non-natifs. Il s'ensuivit un exode d'environ 100 000 Népalais et Indiens vers les pays limitrophes.

 

 

Il n’en demeure pas moins (malgré ces prises de positions qui doivent faire rêver les extrémistes les plus affables et dégoûter fort justement tous les autres) que la notion de BNB est hautement intéressante et devrait au moins inspirer nos dirigeants (qui, étrangement, restent fidèles au PNB, au tout économique et à la sacro-sainte loi du marché).

Rédigé par JP

Publié dans #ça n'engage que moi

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article